Vous êtes ici : Dossiers Autour du Bio et sur l'environnement > Energie, habitation et transports > Comment construire une éolienne soi-même ?

Comment construire une éolienne soi-même ?

construire son éolienne

Dans la catégorie des installations permettant la production d’énergie renouvelable, l’éolienne se place en tête. Cet appareil à hélice est capable de produire de l’électricité en utilisant l’énergie du vent.

Bien qu’elle soit utilisée dans les importantes unités de production groupées, l’éolienne se décline aussi en version domestique.

Eolienne domestique : principe et fonctionnement

Afin de faire baisser vos dépenses en électricité tout en respectant l’environnement, l’éolienne constitue une solution de choix. Seul bémol : l’achat d’un modèle domestique coûte cher. Il faut compter jusqu’à 70 000 euros par exemple pour une éolienne de 20 kilowatts ou 10 000 euros pour un modèle de 1 Kilowatt. Devant de tels tarifs, beaucoup de personnes préfèrent mettre la main à la pâte et construire elles-mêmes leur propre éolienne domestique.

Il existe principalement deux types : l’éolienne à axe horizontal et l’éolienne à axe vertical. La première est la plus courante et la plus rentable. Elle permet d’obtenir de 100 watts à 100 kW d’énergie mais reste davantage adaptée aux zones rurales. La seconde quant à elle est surtout utilisée dans les milieux urbains car elle est silencieuse, peu encombrante et ne craint pas les vents forts.

Construire sa propre éolienne

La fabrication d’une éolienne domestique ne s’adresse qu’aux bricoleurs très expérimentés. D’ailleurs, d'autres tutos bricolage sont disponibles ici s’ils veulent entreprendre d’autres travaux chez eux.

Il est important de spécifier en effet qu’un dispositif mal conçu entraîne des risques considérables. Des connaissances pointues en mécanique (création du générateur), en physique (maîtrise du sens du vent, création des pales…) et en électricité sont de rigueur.

Construire sa propre éolienne

Pour que le projet se déroule sans encombre, plusieurs étapes sont à respecter. La première consiste à étudier la direction et la nature du vent. Pour produire une puissance de 5000 kWh, une éolienne de 5 kWh doit fonctionner pendant 1000 heures d’affilée. Grâce à l’électricité obtenue, le particulier peut injecter le courant généré par son dispositif dans le réseau de distribution d’électricité classique pour faire baisser les dépenses. Si l’électricité obtenue est supérieure à ses besoins, le producteur peut revendre le surplus à EDF.

Avant de construire, il convient également de faire une demande de permis de construire auprès de sa mairie. Cette démarche est valable uniquement si le mât dépasse les 12 mètres de haut.

La prochaine phase est celle de la construction de l’éolienne. Là-encore, deux choix s’offrent aux particuliers : acheter son matériel en pièces détachées ou opter pour les kits prêts à être installés. La première option est avantageuse en termes de prix. Ce type d’éolienne coûte aux environs de 500 euros selon la taille. Par contre, la mise en œuvre est très compliquée. D’où l’intérêt d’opter pour les modèles en kit qui sont livrés avec l’essentiel : mât, batterie, contrôleur de charge, coffret de protection, convertisseur…

Une fois le matériel rassemblé, il faut démarrer les travaux avec l’installation du rotor qui va capter l’énergie cinétique du vent et qui va tourner. Viennent ensuite la pose du mât, la mise en place de la génératrice et enfin le raccordement au réseau électrique.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : g4atSn

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers